Doris BENSIMON

Doris BENSIMON, qui a porté notre Association LdJ pendant de nombreuses années, nous a quittés il y a quatre ans. Notre ami Wolfgang Freund partage avec nous ce triste anniversaire du 8 décembre en nous confiant le texte qu'il avait écrit en février 2010 sur Kulturissimo

article sur Doris Bensimon

Claude HAMPEL

Claude HAMPEL: un prince Yiddish s'est éteint

"Après une lutte vaillante contre la rechute d'un mal sournois, Claude Hampel, Chevalier des Arts et des Lettres, Chevalier de la Légion d'Honneur, président de la Commission du Souvenir du Crif, fondateur et rédacteur en chef des Cahiers Bernard Lazare, vice-président du CBL et du Prix Max Cukierman, et animateur notoire d'une émission en Yiddish sur Radio J, nous a quittés le 12 novembre dernier,

Lire la suite...

Joseph Bialot est mort. Il est possible que ce nom ne vous dise pas grand chose....

Joseph BIALOT: SON TESTAMENT LITTERAIRE
 

22 Décembre 2012

Pierre GOLTMAN

"Pierre Goltman était né en 1927 à Montreuil-sous-Bois dans une famille juive de la bourgeoisie française. C'était un ancien membre de LdJ. Nous vous proposons de lire son témoignage qu'il avait livré en tant que rescapé d'Auschwitz."

Six mois

Pour Mireille OUZIEL, quatrains d'Emily Dickinson, poétesse américaine ; traduction de Claire Malroux

"Chaque être perdu emporte une part de nous
Mais un croissant subsiste,
Que les marées appellent, comme la lune
Par une nuit troublée."

"Dans ton long Paradis de Lumière
A nul instant je n'aurai
La nostalgie du Théâtre Terrestre
Et de la Troupe mortelle-"

"Si je n'avais jamais vu le Soleil
J'aurais supporté l'ombre
Mais de mon Désert la Lumière
A fait un plus neuf Désert"

"Va-t'en à ton Rendez-vous de Clarté
Sans Affres sinon pour nous--
Qui lentement passons à gué le Mystère
Que d'un bond tu as franchi!"

quatrains choisis par Marlène Célermajer, le 10 décembre 2016

 

Pour Mireille OUZIEL, quatrains d'Emily Dickinson, poétesse américaine ; traduction de Claire Malroux

"Chaque être perdu emporte une part de nous
Mais un croissant subsiste,/ Que les marées appellent, comme la lune/ Par une nuit troublée."/ "Dans ton long Paradis de Lumière/ A nul instant je n'aurai/ La nostalgie du Théâtre Terrestre/ Et de la Troupe mortelle-"/ "Si je n'avais jamais vu le Soleil/ J'aurais supporté l'ombre/ Mais de mon Désert la Lumière/ A fait un plus neuf Désert"/ "Va-t'en à ton Rendez-vous de Clarté/ Sans Affres sinon pour nous--/ Qui lentement passons à gué le Mystère/ Que d'un bond tu as franchi!"/ quatrains choisis par Marlène Célermajer, le 10 décembre 2016

 

En hommage à Mireille OUZIEL, décédée ce 2 janvier 2017. Une des fidèles de LJ, elle a animé des conférences et des cercles de lecture au cours desquelles ses qualités d'enseignante en Lettres ont fait merveille. Certaines et certains d'entre nous s'en souviendront longtemps

Lire la suite...

Notre amie Juliette BARUCH nous a quittés fin Juillet 2018, victime d’une fibrose

pulmonaire.

Née dans le mellah de Casablanca dans la 2ème moitié des années 30 et petite dernière

des 11 enfants d’un théologien juif aussi pauvre que réputé, elle avait été attirée tout

enfant par la haute couture parisienne, comme beaucoup d’autres petites autochtones,

musulmanes ou juives.

Devenue française par son mariage avec un Juif d’Algérie, elle a eu 2 fils, nés en

France.

Elle a été membre de Liberté du Judaïsme du début des années 90 jusqu’au milieu de la

1

èredécennie 2000 (période où elle tenait, seule, un magasin de prêt-à-porter).

Sa vitalité ainsi que sa chaleureuse convivialité ont marqué notre association: elle

accueillait chez elle des cercles de lecture, qu’elle animait à l’occasion, et nous recevait

souvent pour les repas de fête (Roch Hachana, Pessa’h), nous offrant à chaque fois un

échantillon mémorable de cuisine juive marocaine.

Aspirant à réduire les lacunes d’une formation scolaire interrompue prématurément, elle

faisait montre d’une grande ouverture intellectuelle, depuis la pratique du jeu d’échecs

jusqu’à un intérêt marqué pour l’histoire juive et pour la philosophie, notamment les

philosophies juive et arabe médiévales – une grande joie pour elle qui en avait, enfant,

entendu des bribes de textes incompréhensibles à travers la porte de la salle à manger

familiale.